[Unboxing] Edition Collector Resident Evil 6

Avant  toute chose, je voulais remercier mon « frangin » qui m’a gentillement prêté son édition collector pour pouvoir faire ce déballage et la FNAC, de m’avoir envoyé le colis avec 1 jour de retard (ça c’était ironique), surtout que le jeu est déjà disponible depuis une semaine dans les rayons des grandes enseignes, au grand dam de Capcom.

Bref … Oublions ça et passons aux choses sérieuses et autant vous le dire tout de suite, en tant que « Fana » d’édition collector, je suis plutôt … Déçu … Oui avec un grand D … surtout pour ce prix.

Vendu à 149,99 Euros en boutique contre environ 130 Euros sur le net, seuls les fans infectés du T-virus y trouveront leurs plaisirs … mais avec peut-être un arrière-gout de « On me prend pour un zombi ou quoi ??? ».

Pour commencer, l’édition collector se présente dans un imposant packaging en plastique qui laisse apparaître la fameuse « Needle Bomb » avec un effet lenticulaire sur ses 4 faces des plus réussis … malheureusement nous verrons par la suite que cette « Needle Bomb » s’avère d’une qualité bien médiocre … pour ne pas dire complètement pourrie. Nous apercevons également quelques logos Biohazard et le résumé du jeu ainsi que le contenu au dos du packaging.

Sur le dessus du packaging, nous apercevons le pull à capuche « Ivy University Tall Oaks », qui une fois déballée, s’avère d’une très bonne qualité … même si son lien avec Resident Evil reste anecdotique. De taille L, celui-ci vous tiendra chaud durant vos longues soirées d’hiver. Comme vous le savez l’édition n’étant pas à moi, je n’ai volontairement pas déballé le pull de peur de le froisser. Oui je sais, je fais un peu trop attention à mes affaires et à celles des autres … Qui a dit maniac ?

Une fois le pull retiré, nous pouvons accéder à la fameuse « Needle Bomb box » qui renferme le reste des produits. Pour ceux qui attendaient, un peu comme moi, une jolie boite plastique, oubliez tout de suite. Cette fameuse « Bomb Box » est en fait un simple carton assez fragile et sans grande qualité. Entouré d’une image lenticulaire reprenant le virus sur ces 4 faces, celle-ci se trouve être ridicule une fois en mains et je vous conseille vivement de la laisser dans le packaging d’origine pour éviter de l’abîmer.

Par la suite, vous accéderez enfin à l’essentiel de cette édition. Vous retrouverez donc à l’intérieur du carton … pardon … de la super boîte méga démentielle la plus jolie de la terre :

  • Un Art book Resident Evil 6. Celui-ci est bien trop petit, en matières de taille et de contenu (26 pages) pour satisfaire les fans de la série … même si les illustrations, les concepts arts et les images du bestaire sont particulièrement sympathiques.

  • Suivons avec le Steelbook. Celui-ci est vraiment classieux. En alu brossé, il reprend sur ses faces avant et arrière l’image d’un zombi en effet noir sur fond blanc-gris. A l’intérieur on retrouve une image tirée du jeu où l’on peut voir Chris et Leon s’affronter pour les beaux nichons yeux d’Ada Wong. Oups … j’en ai trop dit là. Le jeu quant à lui, est proposé avec un DLC qui vous offre 6 avatars ainsi qu’un thème dynamique pour votre console . Sachez qu’une édition comprenant ce steelbook était disponible chez Micromania pour 69.99 Euros … et c’est peut-être la seule chose que je regrette de ne pas avoir acheté.

  • Enfin, nous arrivons à la pièce la plus attendue par les afficionados de viandes avariées : Les 3 emblèmes métal des forces de Resident Evil 6 en édition limitée et dédicacée,par les producteurs du jeu, à 30075 exemplaires. Les emblèmes se trouvent derrière une plaque de plexiglas, même si celles-ci sont plutôt réussi et très joli, il faut admettre qu’elles sont ridiculement petites. En effet, lors de la pré-commande du jeu, l’image laissée présumer un goodies de la taille d’un tableau … certain y verront une arnaque, d’autres comme moi, une force de communication de la part de Capcom. Pour ceux et celles qui se demanderaient si les signatures sont authentiques , il s ’agit de signature imprimées. Un socle est également disponible pour pouvoir poser votre « précieux » sur un bureau ou dans une vitrine.

  • En bonus, Capcom nous offre … Un magnifique sachet d’air. Et oui, vous ne rêvez pas, comble du kitsch, l’éditeur le plus puissant du Japon a osé nous mettre un simple sachet d’air pour éviter que tous les contenus ne se baladent dans la Needle Bomb. Même si l’attention reste louable, des goodies plus grands pour remplir au maximum la boîte, voir un sachet avec un sigle Biohazard aurait été plus agréable à déballer.

Pour conclure, l’édition collector de Resident Evil 6 reste fourni mais de qualité inégale. Si on oubliera très vite la pseudo « Needle Bomb Box », on se réjouira de posséder un joli steelbook et des emblèmes dédicacés. Malgré tout à 130 Euros, la pilule a du mal à passer, même pour de grands fans de Resident Evil, et l’on reste vraiment sur sa fin. D’autres éditions étaient proposé sur la boutique de Capcom, allant de 69.99 Euros à 999 Euros. A vous donc faire votre choix. En espérant tout de même que le jeu reste agréable à jouer … mais après l’essai des deux démos testé … je peux vous dire que ça non plus ce n’est pas gagné.

Ma Note pour l’édition : 11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s